Posted in Vapestronomie

Gravity et Sylvaner

le printemps est là, enfin presque… Ou pas. J’ai envie de vous parler d’une association fort sympathique. le Gravity de Mr Brewer et un vin blanc sec alsacien : le Sylvaner (de Bernhard Reibel)
Ce vin blanc certifié bio ravira les papilles les plus exigeantes. De délicates notes de pamplemousse rose annoncent la fraîcheur de ce vin. La bouche est large et pleine puis laisse place à une fine acidité qui confère à ce vin une bonne vivacité.

l’alsace c’est le respect de l’équilibre des sols granitiques et de la vigne, les rendements maîtrisés, les vendanges manuelles, la vinification adaptée à chacun des terroirs et l’élevage en foudres donnent naissance à des vins d’une grande complexité qui expriment toute leur personnalité.
Secs, frais, fruités et structurés, avec une ampleur et longueur en bouche.

Et on vape quoi avec ça ?
le Gravity of love de Mr Brewer. Quitte à être en Alsace autant y rester avec ce jus conçu par Jean M. à Bischwiller.

Un concentré ultra fruité et rafraichissant. Melon, fraise au programme. Avec un zeste de citron et une légère sensation glacée en fin de vape. Gravity of love est une recette originale idéale pour l’été. le dosage idéal se situera avec une base 50/50 de PG/VG : 15%, 17% avec une base 30/70 et 20% en Full VG.
On va pas se leurrer c’est pas pour l’hiver. Imaginez vous plutôt sous les premiers rayons de soleil, 22°C, premier barbec. La côte de bœuf sur les braises diffuse son odeur si délicate qui ouvre l’appétit. Ca y est vous avez l’eau à la bouche ? Parfait !

l’apéro en attendant que ça cuise, vous ouvrez le Sylvaner et vapez le Gravity of love. Une association subtile, légère presque envoutante. La pastèque et le melon enrobent le côté pamplemousse du vin, tandis que le citron fait exploser les saveurs. A tester absolument.

Bonne vape à tous et bonne dégustation.

Jean pour

https://vapestronomie.wordpress.com/

https://www.facebook.com/vapestronomie/

https://www.instagram.com/vapestronomie/

Posted in Vapestronomie

Cotton Mule et Nikka from the barrel

Hello tous, aujourd’hui pour fêter l’arrivée prochaine du printemps, je vous propose une association riche en saveurs et haute en couleur. Le Cotton Mule de boston Shakers avec un whiskey bien connu : Le Nikka from the barrel.

Le Nikka est un whiskey japonais qui n’a rien à voir avec les connus comme Jack Daniels ou encore Johnny Walker justes bons à associer avec du coca (avis perso hein 🙂 ).

 

 

 

Selon la légende le Nikka est un blend (mélange) de 100 whiskies !

40% de malt et 60% de whisky de grain, élaborés dans deux distilleries seulement: voilà pour la recette de base du Nikka From The Barrel, qui n’a pas évolué depuis sa naissance au Japon en 1985. Le malt provient pour l’essentiel de Miyagikyo, qui produit des whiskies doux et fruités, et pour partie de Yoichi, dont les alambics chauffés à feu direct alimenté au charbon – parmi les derniers au monde à fonctionner selon cette «technologie» rustique – crachent des distillats puissants, tourbés et salins. Le whisky de grain (du maïs), commercialisé chez les bons cavistes sous le nom de Coffey Grain, sort quant à lui des alambics à colonne de type Coffey (du nom du petit malin qui les a brevetés au XIXe siècle) de Miyagikyo.Il s’agit là encore d’un processus low tech qui, en vertu de la loi de l’enquiquinement maximum (ces alambics sont capricieux, compliqués à manœuvrer et exigent un nettoyage complet entre chaque distillation) produit miraculeusement des eaux-de-vie plus subtiles dans leurs arômes que les colonnes actuelles. C’est donc dans les vieux tuyaux qu’on cuisine le meilleur du whisky moderne. (source internet)

Question goût je trouve que ça se passe de trois manières : 

  • le nez : à l’inverse de certains le nez est doux et donne vraiment envie d’y tremper les lèvres. On passe des odeurs florales aux épices.
  • en bouche : c’est un Blend assez puissant mêlant bois, épices et une puissance d’arôme assez rare pour un Blend. On y trouvera en fin de bouche de la pomme caramélisée.
  • après : Un retour caramel et doux avec une longueur boisée qui laisseront les plus récalcitrants sur leurs fesses.

Question vape j’aime l’associer avec le Cotton Mule, un jus de Boston Shakers, chauvinisme oblige, ils sont Strasbourgeois !

 

 

On ne parle pas de la mule des colombiens, mais l’art reste le même ici : faire passer quelque chose

inaperçu ! Comme le cocktail original, il se sert sur glace pilée mais par contre préféré le dripper !

Il est composé de Whisky, liqueur de litchi, lime, orange, sirop de gingembre, vous me voyez arriver ? Evidemment ! La base d’arôme Whisky se marrie d’office avec le Nikka. Mais c’est surtout par le mélange surprenants des autres arômes que la magie s’opère. Le boisé  et la douceur du Nikka sont mis en valeur par les agrumes et le gingembre. On pourrait croire que la puissance du jus couvre les arômes fins du whisky mais le mariage est parfait à la dégustation.

 

A vous de tester d’autres associations plus dingues les unes que les autres pour ravir vos papilles !

Jean pour

https://www.facebook.com/vapestronomie/

https://www.instagram.com/vapestronomie/